En septembre 2003, l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI), une division des Nations Unies, a annoncé des changements aux dispositions renforçant les conditions de compétence linguistique. Ces conditions sont entrées en vigueur en mars 2008. 

Tous les pilotes opérant sur des itinéraires internationaux et tous contrôleurs de navigation aérienne qui communiquent avec des pilotes étrangers doivent faire formellement évaluer leur compétence d'anglais.  

L'OACI exige que les pilotes et les contrôleurs du trafic aérien puissent communiquer de façon compétente en utilisant la phraséologie de l'OACI (doc. 9832 de l'OACI) et un anglais simple et basic (doc. 9835 de l'OACI). 

Le niveau de langue minimum pour l'octroi de licence est le niveau 4. Pour être évalué au niveau 4 ou plus, un pilote ou un contrôleur du trafic aérien doit atteindre le niveau 4 dans chacun des six des secteurs de compétence de l'OACI : prononciation, structure, vocabulaire, aisance, compréhension et interactions.

RELTA est un test reconnu internationalement, spécialement conçu pour certifier le niveau d'anglais professionnel des pilotes et des contrôleurs aériens.  RELTA est approuve par les CAA de plus de 25 pays, et plus de 20,000 personnes ont déjà passé le RELTA a travers le monde. 

RELTA comporte deux volets, l'écoute (35 minutes) et de l’oral (25 minutes). Chaque volet est administré par un examinateur accrédité par Le RMIT. Pour maintenir sa crédibilité internationale, l'évaluation test est effectuée de façon indépendante par des évaluateurs agréés du RMIT en dehors de l'Algérie.

En juin 2012 RELTA était parmi les premiers tests d’anglais d’aviation de recevoir l’approbation officielle de L’OACI